Première partie d’une série d’article sur la réalisation d’une bibliothèque en chêne …

bibliothèque chêne massif

Réalisation d’une bibliothèque en chêne massif

 

En fil rouge depuis quelques mois, je travaille sur un gros projet : la réalisation d’une bibliothèque en chêne pour mes parents. Le cahier des charges est « simple » :

  • – 1 bibliothèque en chêne massif de 2m10 x 160 cm en profondeur 30 cm,
  • – Il faut que ce soit démontable en cas de déménagement ultérieur (accessoirement, mes parents habitent loin de chez moi et je n’ai envie de louer un semi-remorque pour leur livrer le meuble),
  • – Des portes doivent être placée sur la partie basse de la bibliothèque,
  • – Réalisée dans les règles de l’art … rien que ça !

Inutile de vous dire que j’y ai passé beaucoup de temps mais ce fut passionnant. J’ai appris plein de choses et quelle satisfaction de faire plaisir à ses proches !

Ce que je trouve bien avec la menuiserie, c’est que je peux aller à contre-courant de la vie moderne : prendre mon temps, aller à mon rythme est un luxe que je ne me permets – malheureusement – que dans mon atelier.

Bibliothèque en chêne massif : choix techniques

 

La première question que je me suis posée était de savoir comment répondre au mieux au cahier des charges qui semble décrire un mouton à cinq pattes ?

J’ai finalement opté pour réaliser une bibliothèque en 2 parties de 80 cm de largeur (la photo ci-dessus représente une des 2 parties). Chaque partie est constituée de 2 montants latéraux fabriqués dans les règles de l’art : des panneaux insérés dans un cadre, exactement comme pour une porte. Les traverses seront ensuite fixées à l’aide du gabarit Kreg … encore lui !

 

 

Bibliothèque : choix esthétiques

 

Au niveau des choix esthétiques, j’avais carte blanche … tout en veillant à préserver l’aspect rustique des lieux. J’ai apporté une touche de modernité en me dispensant de corniche, qu’à titre personnel je n’aime pas trop. Après tout, si la bibliothèque ne plait pas à mes parents, je la garderai pour moi 😉 A la place des corniches, le haut du meuble a été arrondi à l’aide d’une défonceuse.

Pour les portes basses, modernité là encore en ne mettant pas de poignée. Les portes ont été découpées à l’aide d’une fraise à copier et d’un gabarit pour défonceuse fait maison. J’ai choisi de placer la traverse qui sépare la partie haute de la partie basse (qui comporte les portes) à 1/3 de la hauteur.

Pour les tablettes, un choix économique a été fait en prenant du pin en 18 mm d’épaisseur. Pour conserver l’aspect rustique, des baguettes de chêne de 32 mm ont été fixées dessus et arrondie à la fraise 1/4 de rond. Ainsi, vu de face, on a l’impression d’avoir des tablettes en chêne de 32 mm ! Economique et Esthétique !

 

 

Bibliothèque en chêne massif : réalisation des montant latéraux

 

 domino festool

Tout commence par la réalisation de panneaux. J’ai choisi l’assemblage à plat joints de la leçon n°2. Pour éviter les desaffleurs, j’ai ajouté quelques dominos. Le premier est assemblé sans jeu (la mortaise – le trou – a la même largeur que le domino qui s’insère dedans).

 

assemblage plat joint

Les autres sont assemblés avec jeu : la mortaise fait 3 mm de plus que le domino. Sans ce jeu, le même problème qu’avec les tourillons apparaît : un léger décalage d’une planche à l’autre et c’est immettable ! Merci monsieur Festool d’avoir pensé à tout !

 

signe établissement menuiserie

 Tracez les signes d’établissement. Il s’agit de repérer les planches entre elles. Cette étape n’a l’air de rien mais j’y ai passé un peu de temps. En effet, il est primordiale d’assembler des planches qui ont un veinage ressemblant et créant un visuel harmonieux. C’est encore plus vrai avec le chêne qui présente beaucoup de disparité d’une planche à l’autre. J’ai tracé mes signes au crayon de papier mais ce n’est pas idéal. La craie est un bon moyen de tracer, qui s’enlève plus facilement au ponçage.

 

collage bois collage panneau bois

Ensuite on colle et on serre. Revoyez la leçon n° 2 si besoin.

 

ponçage panneau bois

Après séchage, on usine les plates-bandes à l’aide d’une défonceuse montée sous table (NDLR : à la volée, c’est possible aussi) puis on ponce minutieusement (ici avec la Festool ROTEX RO 125, la roll’s des ponceuse). Je détaillerai ces étapes dans une leçon prochaine.

 

plate-bandes panneaux bois

On obtient 4 jolies panneaux … Deux pour chacun des montants latéraux de la bibliothèque.

 

scie festool TS 55

Il est temps de réaliser les cadres dans lesquels seront insérés les panneaux. Pour cela, commencez par les découper à peu près à la longueur … à ce stade, prévoyez une sur-longueur ! Merci la scie TS 55 !

 

dégauchir une planche

raboter une planche

Il est nécessaire de raboter et dégauchir les planches pour obtenir un parallélépipède parfait. Ces photos illustre le dégauchissage : la face de la planche en contact avec l’établi est parfaitement plane après dégauchissage (photo du bas).

 

rainurer un chevron

Il faut maintenant usiner les rainures dans lesquelles s’inséreront les panneaux. Pour cela, l’idéal est de fixer sa défonceuse sous table. Là encore, c’est possible à la volée mais c’est moins précis et plus fastidieux. Sur la photo, on peut voir une fraise à rainurer.

 

planche rainurée

Ca donne ceci. On voit ici mon ancienne table de défonceuse.

 

assemblage cadre domino

Des mortaises sont usinées à l’aide de la fraiseuse domino. Le cadre sera donc assemblé à mortaises et faux tenon. Notez que les arêtes de ces 3 traverses ont été arrondies à la fraise 1/4 de rond. C’est plus agréable au toucher qu’un angle vif et cela convient mieux qu’un chanfrein compte tenu de la présence de formes arrondies sur la bibliothèque.

 

assemblage à blanc

Il est maintenant temps de faire un assemblage à blanc, c’est-à-dire sans colle. Les surlongueurs seront coupées après collage.

 

finition fondur

Avant de coller, il est important de faire la teinte des panneaux. En effet, ceux-ci ne seront pas collés mais bel et bien libre de se déplacer à l’intérieur du cadre. C’est un principe important en menuiserie : le bois doit pouvoir se dilater sans que la porte ou le meuble ne se déforme. Si vous teintez le panneau après collage, voici ce qui va se passer : quand le panneau se rétractera, une petite bande périphérique non teintée apparaîtra. Pour éviter cela, la teinte doit être faite avant collage ! J’ai donc passé une première couche de fondur autrement appelé « bouche-pores« .

 

finition cirée chêne moyen

Après polissage à la laine d’acier n°000, j’ai passé une couche de cire couleur « chêne moyen ». La cire a été étalée à l’aide de coton à mécher.

 

préparation collage bois

Après séchage, on peut commencer à préparer le collage. Le collage est une opération plus compliquée qu’il n’y paraît. Aussi, veillez à tout préparer à l’avance pour éviter de courir ensuite à travers l’atelier : la colle sèche vite ! A ce sujet, je ne vous conseille pas de prendre de la colle à prise rapide.

 

collage domino mortaise

Les dominos et les mortaises doivent être collés.

 

serrage serre-joints

Ensuite, on maintient serré à l’aide de serre-joints.

 

comment faire une bibliothèque

Voici ce qu’on obtient.

 

fabriquer bibliothèque

On peut maintenant découper les surlongueurs à l’aide d’un rail de guidage (par exemple un rail de guidage fait maison).

 

gabarit à copier

Pour arrondir les angles supérieurs, j’ai utilisé un gabarit à copier (rayon de 16 mm).

Les montants sont désormais terminés. Nous verrons dans un prochain article comment préparer les traverses, les tablettes et comment assembler le tout …

 

A très bientôt sur FDM !

Outils utilisés dans cet article :

 

Incoming search terms:

  • banquette palette (56)
  • faire une bibliothèque soi même (48)
  • salon de jardin en palette tuto (38)
  • comment faire un canapé en palette (33)
  • comment faire une bibliothèque en bois (25)
  • banc en bois de palette (22)
  • comment fabriquer une banquette avec des palettes (22)
  • copain des copeaux défonceuse (18)
  • banquette en palette bois (18)
  • fabrication canape en palette (18)