Avec le printemps, j’ai construit de nouveaux potagers sur pieds, à l’aide des plans de Loïc Vauclin


 

 2 techniques différentes pour réaliser une jardinière

 
 

C’est le printemps : carré potager dans le jardin !

 

C’est le printemps depuis quelques semaines déjà et dans mon nouveau jardin, il manquait un potager. Comme je ne suis que locataire et que je ne souhaitais pas retourner la terre, j’en entrepris la réalisation de nouveaux bacs potagers sur pieds.

Souvenez-vous, j’en avais déjà réalisé un. J’ai cette fois-ci changé de méthode, afin de tester les plans de Loïc Vauclin, le jardinier bricoleur que j’ai déjà eu plaisir à interviewer sur FDM.

J’ai un tout petit peu changé ses plans, pour me permettre d’utiliser certaines pièces de bois en Douglas (demi-chevron de 8 x 4 cm) qu’il me restait en rab’ de la construction de ma cabane de jardin. Je précise aussi que j’ai utilisé la première version de ses plans, avec les assemblages à mi-bois. Depuis, Loïc a beaucoup simplifié la méthode puisqu’il propose des plans à base d’assemblages à tourillons. Ces tourillons originaux sont surdimensionnés et sont réalisés de manière économique à l’aide d’un vulgaire manche à balai.

Comme Loïc a probablement lu la leçon n°3 😉 , il sait que pour poser des tourillons, cela reste très difficile sans gabarit ! Aussi propose-t-il dans son livre une méthode originale pour en fabriquer un vous-même. Ce gabarit ressemble étrangement au joint-genie, en plus gros – beaucoup plus gros ! – et en plus adapté pour ses bacs sur pieds.

 

Trève de bavardage, découvrons cela en images !

 

 

Réalisation d’un bac potager sur pied en images

 

comment faire une rainure dans le bois ?

Pour les assemblages à mi-bois, il faut réaliser une rainure. Si l’assemblage porte bien son nom, la rainure a une profondeur égale à la moitié de l’épaisseur de la pièce de bois. Ici, c’est un poil plus profond, pour me permettre d’assembler mes demi-chevrons 8 x 4 cm directement, afin de gagner du temps.

 

faire un rainure à la scie circulaire

J’ai réalisé cette rainure à l’aide d’une scie circulaire, comme décrit dans la leçon n°4. Pour plus de précision, je vous conseille de réaliser les rainures dans les 4 pieds en même temps !

 

vérification assemblage menuiserie

Vérification de l’assemblage avec une chute de demi-chevron. Cela doit rentrer sans forcer mais sans jeu également.

 
percer avant de visser

Avant de coller et visser les traverses (les demi-chevrons) dans les rainures, il est nécessaire de pré-percer ces dernières pour non seulement éviter l’éclatement du mois mais également – et surtout – pour assurer un serrage parfait. J’y reviendrai probablement dans une prochaine leçon sur le vissage.

 

avant-trou

4 vis M5 par assemblages … c’est sans doute un peu beaucoup mais le bac sera lourdement chargé !

 
solidité Kreg

L’outil multi-mark m’a bien été utile pour tracer certains repères. Ca n’a l’air de rien mais il permet de gagner beaucoup de temps et en plus, il tient dans la poche !

 

coller et visser

Pensez à bien encoller la rainure, à l’aide d’un vieux pinceau ou d’une vieille brosse à dents, c’est idéal !

 

mi-bois

Cela donne un assemblage comme ceci, qui est un dérivé de l’assemblage à mi-bois, tout aussi solide que ce dernier. Dans cette réalisation, les assemblages ont toute leur importance. Vous verrez en effet à la fin que cette jardinière sur pied de 120 x 60 cm supportera une grosse quantité de terre … quelques centaines de kilos au bas mot !

 

vérification équerrage

Collez et vissez deux côtés en pensant à bien vérifier l’équerrage … c’est primordial ! Les pieds sont en Pin autoclave de classe 4 car ils iront probablement au contact de la terre. Les traverses sont en pin douglas (naturellement de classe 3 sans traitement) ce qui est suffisant car ils ne seront pas en contact avec la terre.

 

faire soi-même un carré potager en bois

Certains assemblages sont moins précis que le précédent. C’est dû au fait que j’ai tracé et ajusté mes rainures à l’aide d’une chute de bois qui n’avait pas la même largeur que l’ensemble des traverses. En d’autres termes, mes traverses n’étaient pas parfaitement rabotées donc elles n’avaient pas pile-poil la même largeur partout …

 

ossature carré potager en bois

On finit ensuite d’assembler l’ossature du bac potager. J’ai adapté les plans de Loïc à ce stade pour utiliser mon gabarit KREG afin d’assembler toutes les petites traverses. On voit d’ailleurs certains trous pour permettre l’assemblage des vis biaises … A noter aussi que j’ai utilisé une colle spécifique pour l’extérieur, qui résiste à l’humidité … c’est important !

 

résistance assemblage Kreg

Zoom sur un assemblage Kreg, décrit longuement dans la leçon n°3. Deux vis sont nécessaires pour bloquer la rotation possible de la traverse.

 

jardiner debout

Il reste à visser les planches pour fermer le bac potager. Pour ce faire, j’ai utilisé des voliges de Douglas mais Loïc préconise des planches de coffrage, que l’on trouve plus facilement en grande surface de bricolage. Comme j’ai accès à du Douglas bon marché et que ce dernier est naturellement de classe 3, sans traitement, j’ai préféré cette solution.

 

potager bois non traité

Et voilà le travail. A noter qu’il ne faut pas visser les planches dans n’importe quel sens, afin de contrer la déformation du bois. Loïc explique très bien cela dans son livre.

 

carré potager en douglas

Après installation du fond, j’ai fait appel à mes 2 beta-testeuses préférées pour éprouver la solidité de la jardinière surélevée. J’ai l’impression qu’il manque quelques kilos pour que le test soit représentatif 😉

 
 

Réalisation de bac potager sur pieds … pour enfants !

 

assemblage à mi-bois

J’ai ensuite réalisé 2 bacs miniatures pour chacune de mes filles. La méthode est la même mais du fait de leur taille inférieure, j’ai dû complètement changer les plans de Loïc (qui d’ailleurs ne propose pas de plan de jardinière d’une taille adaptée aux enfants). Cela m’a joué des tours pour la finition, signe que Loïc a particulièrement bien conçu ses plans, rien n’est laissé au hasard.

 

pin douglas classe 3

Voici le piètement de mes bacs miniatures. C’est un peu surdimensionné cette fois mais je ne voulais pas racheter du bois spécialement pour ces bacs, j’ai préféré utiliser mon stock. Si c’était à refaire, j’aurais fait des bacs de 120 x 60 cm ce qui revient à doubler la taille de ces petits bacs. Pour ces petits bacs potager, j’ai également conservé la profondeur de terre de 40 cm préconisée par Loïc dans son livre mais c’est sans doute un peu beaucoup. J’aurais pu me contenter de 30 cm pour économiser un peu de terre, mes filles ne jardineront sans doute pas de manière intensive.

 

Séance de peinture collective. Vive la peinture à l’ocre !

 

carré potager enfant

Après peinture à l’ocre – fabriquée maison en grande quantité – cela donne ceci … Les abords de la maison sont égayés et mes filles sont heureuses : que demander de plus ?

 

potager surélevé pour enfants

Vue sous un autre angle … plus le temps passe et plus j’apprécie la peinture à l’ocre, dont la résistance en extérieure – en plus d’un prix très faible – n’est plus à démontrer !

 
Eh voilà ! 2 petits bacs potagers et un grand sont déjà réalisés. Il m’en reste encore un à finir pour que chaque membre de la famille puisse cultiver ses légumes favoris.
 

Retrouvez les plans des potagers surélevés :




 

Incoming search terms:

  • potager surélevé fabrication (51)
  • jardin surélevé plan (47)
  • fabriquer carré potager surélevé (44)
  • fabriquer un carré potager sur pied (32)
  • construire potager surélevé (31)
  • potager suspendu (29)
  • jardin sureleve en bois (25)
  • fabriquer potager sureleve (22)
  • construire un potager sureleve (21)
  • plan carre potager sureleve (20)