Comme vous le verrez tout au long de ce blog, la fabrication de meubles, du plus simple au plus compliqué, passe toujours par la réalisation de panneaux.

Voyons ensemble comment assembler des planches rabotées et dégauchies dans le but d’obtenir des panneaux.

leçon débutant

 

Après vous avoir conseillé d’acheter du bois raboté et dégauchi, je suis désormais dans l’obligation de vous montrer comment assembler ces planches qui sont encore loin d’un meuble fini.

Rassurez-vous, c’est un jeu d’enfant.

 

L’article se composera de deux parties. Dans la première, nous verrons les deux assemblages que j’utilise et qui sont accessibles avec la liste de matériel « débutant ».

Dans la seconde partie, nous verrons la méthode que je recommande mais qui nécessite l’emploi d’une défonceuse … nous la réserverons aux bricoleurs de niveau « intermédiaire ».

 

 

Technique débutant : l’assemblage à plat joints

 

L’assemblage à plat joint nécessite des planches rabotées et dégauchies … De parfaits parallélépipèdes en somme.

Il consiste ensuite à encoller 2 à 2 les chants des différentes planches avec une colle à bois adaptée puis à serrer l’ensemble afin d’obtenir le panneau aux dimensions souhaitées.

Pour cela, procédez selon la méthode suivante :

  • Choisissez des planches qui s’accordent bien entre elles afin d’obtenir au final un panneau harmonieux
  • Veillez à changer l’orientation des fibres du bois d’une planche à l’autre comme le montre la photo ci-dessous

 

fibre bois

 Comme on peut le voir ici, les fibres dessinent des arcs de cercles – je vous
rappelle que les troncs sont ronds à la base ;) – tantôt vers le haut, 
tantôt vers le bas. Le but du jeu est d’alterner d’une planche à l’autre
 
 

En effet, cette étape, qui n’a l’air de rien, permet de limiter la déformation du plateau dans le temps. Si les fibres étaient toutes dans le même sens, le plateau aurait tendance à bomber. Cet effet est d’autant plus important que le plateau final est large. Par ailleurs, retenez qu’il vaut mieux assembler des planches de faibles largeurs, même si cela demande un tout petit peu plus de travail.

 

  • Chosissez une colle adaptée. Pour simplifier, si votre meuble est destiné à rester à l’intérieur, contentez-vous d’une colle blanche classique. Si votre meuble est employé en extérieur, préférez une colle en polyuréthane, plus résistante.
  • Encollez chacun des chants des planches en veillant à bien répartir la colle.
encollage
Encollage de la première planche sur un chant seulement
 
collage bois
Encollage de la planche n°2 sur ses deux chants … et ainsi de suite
 
 
  • Serrer le tout à l’aide de serre-joints. N’importe quel type de serre-joint fera l’affaire. Néanmoins, je dois bien reconnaitre que les dormants sont idéaux pour cette opération.
assemblage planches

 

  • Essuyer le surplus de colle à l’aide d’une éponge humide. Sans quoi le travail de finition sera rendu plus difficile par la suite. Il sera peut-être même impossible d’obtenir certains rendus parfaitement.
  • Fixer des tasseaux dans le sens perpendiculaire des planches à l’aide de serre-joints toujours – je vous avais bien dit que vous n’en aurez jamais assez ! Le but de ces tasseaux est d’empêcher le plateau de bomber lors du serrage. Ils sont importants car ils vous garantissent l’obtention d’un panneau parfaitement plan.
presse à panneaux

 

  • Attendez le temps indiqué par le fabricant de la colle et le tour est joué … il ne vous reste plus qu’à couper le panneau aux dimensions souhaitées ainsi qu’à poncer les éventuels petits désaffleurs entre les planches. Un désaffleur est une différence de niveau entre 2 planches collées. Cela arrive souvent avec l’assemblage à plat joints … c’est pourquoi je lui préfère une autre technique, que nous verrons dans la 2ème partie de cette leçon.

 

Assemblage à plat joints renforcé par des tourillons

 

L’assemblage à plat joint est facile à réaliser et nécessite peu de matériel. Il est assez solide. Souvent, les colles modernes sont plus solides que le bois !

Mais il faut tout de même le limiter à des usages pas trop contraignant pour le bois : plateau de petite table, côté d’un meuble …

 

Pour le renforcer, il existe différentes techniques mais une seule est accessible avec le matériel débutant : il s’agit de l’assemblage de tourillons.

Cette assemblage nécessite peu de matériel également, c’est pourquoi les débutants se tournent souvent vers lui. Il s’agit à mon sens d’une erreur car c’est l’assemblage qui nécessite le plus de précision.

Nous verrons malgré tout dans une prochaine leçon quelques techniques permettant d’assembler facilement des tourillons. Patience donc …

Bref, vous l’aurez compris, je ne recommande pas cet assemblage.

Voilà, cette première partie est terminée, nous verrons ensuite l’assemblage que je recommande et pourquoi.

Cela vous a-t-il donné envie de vous lancer ? Quel assemblage préférez-vous ?

 

 

 

Incoming search terms:

  • assemblage bois (297)
  • assemblage meuble bois (88)
  • assemblage bois meuble (87)
  • assemblage panneau bois (52)
  • comment assembler un meuble en bois (51)
  • assembler 2 planches (50)
  • fixer des planches entre elles (43)
  • comment fixer 2 planches ensemble (41)
  • assembler des planches (39)
  • assembler deux planches de bois (39)