Suite de la leçon n°3 : nous poursuivons l’étude des tourillons avec un nouveau gabarit, le joint genie …

 

cours menuiserie facile
 
 

Joint Genie : gabarit idéal pour les tourillons ?

 

Comme j’ai eu l’occasion de l’expliquer dans la première partie de cette leçon, l’assemblage avec des tourillons est l’un de ceux qui nécessitent le plus de précision. Pour le réussir à coup sûr, pas d’autre choix que d’adopter un gabarit. Dans la première partie de la leçon, je vous ai présenté un gabarit wolfcraft qui, malgré certains défauts, présentent les avantages d’être facile d’emploi et assez bon marché.

Découvrons aujourd’hui en images un autre gabarit que je possède et que j’ai brièvement décrit dans un précédent article : le Joint Genie.

 
 

Joint genie : le mode d’emploi

 

mode d'emploi joint genie

Copie du mode d’emploi du joint genie que l’on peut trouver sur le site officiel.
Ce schéma explique comment placer le gabarit lorsqu’on veut assembler 2 piéces de bois (planches ou panneaux par exemple).
Pour ne pas vous tromper, je vous recommande de placer les 2 pièces dans la position dans laquelle vous souhaitez les fixer. Placer ensuite le gabarit sur l’une de ces 2 pièces en suivant les instructions ci-dessus et percez. Replacez la pièce comme au début et répétez l’opération avec la 2ème pièce. Si vous ne procédez pas ainsi, pensez à repérer les différentes pièces et les différents assemblages sous peine de vous tromper de surface de référence et d’obtenir des assemblages imparfaits voire impossibles.
A l’instar de la Domino de Festool, ce gabarit est très simple d’utilisation et ultra précis mais il nécessite une petite gymnastique d’esprit pour repérer les surfaces de référence sans se tromper. Entrainez-vous sur des chutes si besoin.
 
 

 
 

comment fabriquer caisson cuisine
Zéro cale repliée (on perce à 8 mm sous la surface de référence)
 
fabriquer un caisson
3 cales repliées : on perce à 11 mm (8 + 3) sous la surface de référence
 
assembler deux panneaux
Quand vous avez trouvé et repéré vos surfaces de références, il ne vous plus que 2 étapes. La première consiste à régler la hauteur de perçage sur le chant de la pièce de bois. Pour ce faire, le gabarit joint-genie est doté d’un astucieux système de cales.
Le gabarit fait exactement 16 mm d’épaisseur et les trous y sont centrés. Si vous venez en butée sur la première cale (photo du haut), vous percerez 8 mm en dessous de la surface de référence. Chaque cale faisant exactement 1 mm d’épaisseur, pour chaque cale que vous enleverez, vous percerez 1 mm plus bas. Ainsi, pour percer au centre d’une planche d’épaisseur 18 mm (soit 9 mm en-dessous de la surface de référence), il vous suffit de replier une cale.
Si vous répliez toutes les cales (7 en tout), vous percerez exactement  15 mm sous la surface de référence.
Par rapport au gabarit Wolfcraft, cela fait déjà une sacré différence de conception : vous pouvez régler la hauteur de perçage !
 
 

 
 

joint genie craftsman

Il ne vous reste plus qu’à régler la profondeur de perçage (revoir la première partie de la leçon si besoin) à l’aide de la butée de profondeur livrée avec le gabarit.
Fixez ensuite le gabarit soit à l’aide de 2 serre-joints comme sur la photo ci-dessus soit le vissant sur la pièce de bois. Les vis sont fournies dans le coffret et ne vous inquiétez pas, les trous qu’elles laisseront sont placés sur une partie invisible de l’assemblage final.
Dans le cas de la photo ci-dessus, j’ai également utilisé la butée latérale (à gauche sur la photo) en appui sur le bord libre de la pièce de bois.
Notez au passage un petit inconvénient du gabarit Joint Genie par rapport au gabarit wolfcraft : il nécessite soit un moyen de serrage vertical (pour pouvoir fixer les serre-joints comme sur la photo et percer aisément) soit d’avoir une visseuse sous la main pour visser le gabarit. Si comme moi vous n’avez qu’une perceuse-visseuse, vous devrez tantôt mettre l’embout de vissage pour fixer le gabarit, tantôt mettre l’embout de perçage pour percer les trous, c’est plutôt fastidieux sur les longues séries de trous !
Par chance, j’ai un moyen de serrage vertical sur mon établi mais je sais d’expérience que ce n’est pas le cas quand on débute.

 
 

joint genie tourillons

gabarit joint genie

gabarit assemblage tourillon

Percez ensuite tous les trous souhaitez. Il est possible de prolonger la série de trous sur la longueur en décalant le gabarit et en mettant un tourillon dans l’un des trous déjà effectués pour que la série de trous soit reproductible sur l’autre pièce de bois.

 
 

assemblage parfait des tourillons

En dehors de l’inconvénient cité au-dessus, une fois fixé le gabarit, la série de trous se réalise en un éclair, bien plus rapidement qu’avec le gabarit wolfcraft.

 
 

comment fabriquer un tiroir

Recommencez la série de trous sur le 2ème panneau. Si vous ne vous trompez pas avec les surfaces de référence, les séries de trous seront rigoureusement identiques (aux quelques imprécisions de perçage près) et l’ensemble s’assemblera comme par magie.
Sur la photo, compte tenu du nombre important de tourillons (rendant au passage l’assemblage ultra solide), j’ai dû utiliser un marteau et une cale martyr pour ne pas abîmer les panneaux. L’emploi d’un maillet est préférable.
 

 
 

Joint genie craftsman : pour plusieurs rangées de trous parallèles

 

assemblage planches

L’une des particularités du gabarit que j’ai choisi (joint-genie version craftsman) est de pouvoir assembler le gabarit court et le gabarit long pour réaliser des rangées de trous parallèles. Sur la photo, j’ai placé les 3 butées en contact avec les surfaces de référence et j’ai fixé le gabarit avec les vis. La fixation est obligatoire si l’on veut un assemblage parfait.

 
 

comment assembler panneau

Ca donne ça ! En 2 temps, 3 mouvements !

 
 

plusieurs rangées de tourillons bien alignées

Pour prolonger les series de trous à l’infini et conserver le parallélisme, rien de plus simple : il suffit d’insérer 2 tourillons dans le gabarit comme sur la photo et de les introduire dans la dernière rangée de trous effectuée. Il ne vous reste plus qu’à percer une nouvelle rangée et ainsi de suite !

 
 

comment assembler planches

Ca donne ça ! Ces rangées de perçage parallèles permettent d’entrevoir de multiples opérations ! Il devient possible de fixer des pièces de fortes épaisseur voir de remplacer certains assemblages ténons/mortaises par un assemblage de ce type. Pour ce faire, il faudra néanmoins utiliser des tourillons beaucoup plus longs que ceux présentés sur la photo (tourillons standard de diamètre 8 mm et de longueur 40 mm). Pour cela, achetez des tourillons à recouper, lisses ou rainurés si vous collez. On les trouve en barre d’un mètre dans toutes les grandes surfaces de bricolage.

 
 

fabriquer plateau de table

cours de menuiserie fabrication tableComme vous pouvez le voir sur les 2 photos ci-dessus (réalisées sans trucage), l’assemblage de 9 tourillons ne pose aucun souci ! Bluffant !
J’offre d’ailleurs mon gabarit à celui ou celle qui réussira ce type d’assemblage du premier coup à main levée, sans gabarit ;) !
 
 

 
 

L’outil le plus polyvalent du monde ?

 

Pour conclure, ce gabarit m’a paru bluffant ! Bluffant de compacité (on l’emporte partout sans souci), de simplicité (une perceuse suffit pour l’utiliser) et de polyvalence (à lui seul il remplace de nombreux types d’assemblage). La société Joint Genie le décrit comme l’outil le plus polyvlent du monde. Je ne suis pas loin de le penser. Bon, je n’ai pas testé pléthore de gabarit non plus.

Ce gabarit est rapide d’utilisation, à tel point que je me surprends à l’utiliser très souvent pour des petits assemblages, là où j’utilisais la Domino auparavant. En effet, je l’ai toujours sous la main ainsi que ma perceuse alors que la Domino doit être sortie du systainer, branchée, réglée …

Rappelons malgré tout pour finir quelques défauts – sans conséquence pour mon utilisation – mais qui devrait faire réfléchir les purs débutants :

  • Pour travailler dans des conditions idéales, il vous faut un moyen de serrage vertical. Bien sûr, on peut s’en passer mais on perd en ergonomie et en précision. Sous ses airs d’outil de chantier parfait, je définirais plutôt ce gabarit comme un outil d’atelier idéal et ultra-polyvalent. La nuance étant que sans mon établi, cet outil me paraît moins pratique que prévu,
  • L’idéal est également de disposer d’une visseuse pour fixer le gabarit et d’une perceuse pour percer les trous. Je sais que c’est rarement le cas quand on débute (NDLR : à l’heure où j’écris ces lignes, je ne dispose toujours que d’une seule perceuse/visseuse sans fil). Sans cela, on est toujours en train de changer d’embouts et les longues séries de trous peuvent devenir fastidieuses voire très longues (dans ce cas, je préfère ma Domino … le temps passé pour la sortir de la boîte, la régler et la brancher est largement rentabilisé par la suite)

Malgré ces 2 tout petits défauts, cet outil est proprement bluffant et ultra polyvalent. Il est un peu cher mais il remplace à lui seul de nombreux autres outils et ne nécessite que l’emploi d’une perceuse. C’est sans nul doute un très bon choix pour débuter. De plus, il faut bien avouer que je deviens exigeant. La liste du matériel que je possède s’agrandit doucement et le nouvel outillage doit être sans défaut pour que j’ai envie de l’utiliser.

Mais un signe ne trompe pas : ce Joint Genie sort très souvent chez moi pour les petits assemblages …

 
 

A très bientôt pour la 3ème et dernière partie de cette leçon où nous abandonnerons l’assemblage à tourillons pour l’assemblage à vis biaises avec le gabarit Kreg Jig que je viens de recevoir.

 
 
 

 
ps : Merci encore à Peter Quinn, de la société Joint-Genie.com de m’avoir offert ce gabarit pour que je le teste …

 

Incoming search terms:

  • gabarit tourillon (95)
  • fabriquer un tiroir (83)
  • tourillon (75)
  • fabriquer caisson cuisine (31)
  • gabarit percage wolfcraft (30)
  • assemblage de planche de bois (25)
  • fabriquer un caisson de cuisine (23)
  • fabriquer banc en bois (23)
  • comment faire un tiroir en bois (23)
  • assembler 2 panneaux (23)
 

Si cet article vous a plu, vous aimerez peut-être :

  1. Leçon n°3 : Comment assembler 2 panneaux entre eux ? Partie 1/3
  2. Leçon n°2 : Comment assembler vous-même un panneau … La suite !
  3. Leçon n°2 : comment assembler soi-même un panneau ? (1/2)
  4. Open the box : découvrons l’emballage du Joint Genie
  5. Leçon n°1 : Plus vous mesurez, moins vous êtes précis !