Suite et fin de la 2ème leçon … Examinons ensemble une technique avancée pour assembler un panneau …

 

 

 

leçon menuiserie

Après avoir vu un assemblage très simple, qui nécessite peu de matériel, attardons-nous quelques instants sur un assemblage que j’affectionne particulièrement.

En effet, nous avons vu dans la première partie de cette leçon que l’assemblage à plat joint comportait 2 inconvénients :

  1. De tous les assemblages, c’est l’un des moins solides  (rassurez-vous, il est amplement suffisant pour la plupart des utilisations, en particulier la fabrication de petits meubles)
  2. Sa réalisation entraine souvent de petits désaffleurs (légers décalages de hauteur entre 2 planches adjacentes)

 

Pour résoudre ces 2 problèmes, il existe de multiples solutions. La seule réalisable avec le matériel « débutant » est l’assemblage à tourillons. Mais j’expliquais dans la première partie de la leçon pourquoi je ne le recommandais pas.

Moralité : tous les assemblages qui résolvent les deux problèmes au-dessus sont à classer dans la catégorie intermédiaire.

En effet, la plupart de ces assemblages nécessite l’emploi d’une défonceuse : assemblage à rainure et languette, rainure et fausse languette, lamelles …

 

Dans la suite de cette leçon, je m’attarderai uniquement sur l’assemblage à rainure et fausse languette qui est celui que je considère comme le plus rapide à réaliser.

 

rainure et fausse languette

Le fameux assemblage à rainures et fausse languette

 

 

Pour renforcer un assemblage, la technique repose sur deux principes :

  • Il faut augmenter la surface encollée : en créant une rainure, la surface encollée devient bien supérieure au seul chant de la planche comme cela peut être le cas dans l’assemblage à plat joint. Certains assemblages par bouvetage (en dents de scie) maximise cet effet.
  • Il ne faut pas que la colle soit la seule à exercer une force de résistance aux efforts exercés sur le panneau : si vous placez des tourillons, des lamelles, des fausses languettes, ceux-ci contribueront à la résistance du panneau.

 

Détaillons maintenant pas à pas comment procéder :

  • Munissez-vous d’une défonceuse et d’une fraise à rainurer. Profitez-en pour calculer la profondeur de vos rainures : cette dernière fait exactement 0,5 x ( Diamètre de la fraise – Diamètre du roulement qui sert de guidage). Dans mon cas, ma fraise fait 50 mm et mon roulement 19 mm … les rainures font donc 15,5 mm de profondeur.

 

  • Réglez approximativement la profondeur de passe au milieu du chant de la planche comme le montre la photo ci-dessous. En effet, selon la règle théorique idéale – dite règle des tiers -, la rainure doit faire un tiers de l’épaisseur et être située au milieu de l’épaisseur de la planche. Veillez absolument à ce que le roulement soit en contact avec la planche !

 

défonceuse profondeur rainure

Il n’est pas important d’être pile-poil au milieu.
En effet, si votre réglage ne bouge pas d’une planche à l’autre, 
toutes vos rainures seront à la même hauteur. C’est bien là
l’essentiel (relisez la leçon n°1 si besoin) puisque c’est ce qui vous
garantira l’absence de désaffleur. Remarquez tout de
même que ceci n’est vrai que si vos planches sont parfaitement
rabotées et dégauchies … d’où cette recommandation !
 
 
  • Réalisez toutes vos rainures. Pour ce faire, la planche doit se situer sur la gauche de la défonceuse lorsque celle-ci avance. Ceci est dû au fait que votre défonceuse, du fait de son sens de rotation, aura toujours tendance à partir sur la gauche. Comme le guidage – notion absolument primordiale quand on utilise une défonceuse – est réalisé par le roulement de la fraise qui prend appui sur la planche, celui-ci doit se trouver à droite de la planche si l’on souhaite qu’il reste bien plaqué contre cette dernière. Dans le cas contraire, le roulement aurait naturellement tendance à s’éloigner de la planche et les rainures seraient alors imprécises.

 

rainure

Ca donne ça !
Remarquez que sur ce coup-ci, mon réglage a été
plus qu’approximatif puisque je visais le milieu. 😉
Encore une fois, ceci ne nuit en rien à l’assemblage.
Attention toutefois :
si l’épaisseur restante au dessus est trop faible, votre 
assemblage sera fragilisé.
 
 
  • Découpez maintenant des fausses languettes d’une largeur égale à 2 x (profondeur des rainures) – 1 mm. Dans mon cas, cela donne 30 mm. Le millimètre de jeu est important : il permet d’une part à la colle de pouvoir s’étaler mais surtout aux chants des 2 planches de bien pouvoir se coller l’un à l’autre. Pour ces fausses languettes, je recommande le contreplaqué en raison de sa solidité. Profitez de l’occasion pour en fabriquer une grande quantité … ceci vous fera gagner du temps pour vos prochains meubles !

 

  • Il ne reste plus qu’à coller en veillant à bien étaler la colle

 

collage planches

Je mets plusieurs cordons de colle puis j’étale au pinceau
en étalant bien à l’intérieur de la rainure.
On voit ici que j’ai réalisé 2 rainures arrêtées (ie qui ne vont
pas jusqu’au bout de la planche). C’est voulu. D’une part, si la
rainure n’est pas arrêtée, la languette devient visible à l’assemblage. Ceci
peut avoir un aspect esthétique recherché dans certains cas.
D’autre part, j’ai réalisé 2 rainures, tout simplement 
parce que ce plateau sera recoupé en 2 dans la suite 
de la réalisation de ce meuble.
 
 
  • Ensuite, le serrage se fait de la même manière que pour l’assemblage à plat joint. Une astuce a cependant consisté à serrer 3 panneaux en même temps pour gagner du temps. En effet, les serre-joints dormants que je me suis fabriqué me permettent le serrage de grande largeur. Bien entendu, les chants entre 2 panneaux différents ne doivent pas être encollés 😉

 

serrage panneau

On voit distinctement les 3 panneaux : un petit entre deux gros.
 
 
  • Et voilà le travail : 3 panneaux réalisés ! Les 2 grands constitueront prochainement les côtés d’un meuble à CD. Quant au petit, il sera découpé en 2 pour constituer le dessus et le dessous du meuble. J’aurai l’occasion d’en reparler bientôt …

 

cours bricolage

A tres bientot pour la prochaine lecon !

 

 

 

 

Incoming search terms:

  • assemblage contreplaqué (95)
  • comment faire des rainures dans le bois (89)
  • meuble en contreplaqué (87)
  • faire une rainure avec une défonceuse (78)
  • assembler deux planches (76)
  • comment faire une rainure dans une planche (56)
  • comment assembler des planches (56)
  • meuble contreplaqué (53)
  • comment assembler deux planches (45)
  • comment faire une rainure dans le bois (44)