Cette semaine, je suis allé à la rencontre d’un grand monsieur, bien connu des forums de bricolage … j’ai nommé Santé, l’inventeur de la mortaiseuse !

 

mortaiseuse Santé

 
 
Si vous ne croyez pas en Dieu, moi je l’ai rencontré. Je suis parti à la découverte d’un homme au sens du partage hors du commun. Bien connu des forums de bricolage et célèbre créateur de la mortaiseuse – souvent copiée, jamais égalée – je voudrais vous présenter Santé, le génial inventeur !
 
 
Bricoleur amateur – Bonjour Santé, pour que les lecteurs comprennent qui tu es, peux-tu te présenter ?
Santé – Bonjour à tous, J’ai 77 ans, marié, père et grand père. Ma passion pour le bois vient du fait que, dans la maison, juste à côté de chez moi, il y avait un menuisier. J’allais souvent dans son atelier, j’aimais sentir la bonne odeur du bois et surtout j’étais fasciné par les vieilles machines, l’arbre avec ses grandes poulies en bois qui tournaient en haut du mur, les larges courroies de cuir qui alimentaient ces machines ; c’est sans doute cela qui fait que je trouve plus de plaisir à créer une machine, un gabarit, que de m’en servir.
 
Quand, vers 16 ans, j’ai eu terminé mes études, je voulais me diriger vers la menuiserie mais mon père m’en a dissuadé en me disant qu’il fallait investir trop d’argent dans les machines tandis qu’en étant tailleur, (il était lui-même maître-tailleur) avec une machine à coudre, une table et un fer à repasser, on arrivait à gagner sa vie. Il avait raison.C’est comme cela que j’ai appris ce métier.
 
A 21 ans, j’étais indépendant, en réalité sous-traitant pour divers tailleurs qui ne voulaient pas payer les charges sociales, ce qui m’a permis de me faire petit à petit ma clientèle.
 
A 40 ans, on m’a demandé de donner cours dans une école technique. Décision difficile à prendre, mon commerce marchait à plein, il fallait l’abandonner pour donner cours à plein temps. C’est ce que j’ai fait. J’ai donc, pendant 20 ans enseigné un métier qui n’était pas le mien puisque, en tant qu’artisan, j’ai donné cours de mécanisation pour l’industrie du vêtement.
En tant qu’enseignant, j’ai eu un peu plus de temps pour le bricolage. Voilà toute ma carrière .
 
 
BA – Wouaouh ! Quel parcours ! Pourquoi ce pseudo ?
Santé –  Pourquoi « Santé » ? C’est assez simple, mon nom de famille se termine par un « O », et, les gens écrivent « OT » ce qui fait que toute ma vie j’ai dû dire » non, sans « T » !
D’où mon pseudo qui aurait dû s’écrire  » sans « T ». Trop compliqué, « Santé » était plus simple.
 
 
BA – En tant que bricoleur, comment te définirais-tu ? et pourquoi ?
Santé – En tant qu’artisan tailleur, on pourrait presque dire « tailleur orthopédiste », chaque client me posait un problème que je devais résoudre, et c’est ça qui me plaisait, travailler dans l’industrie à fabriquer des vêtements en série ne m’aurait pas intéressé.
Ce qui m’intéressait, c’est plus la recherche que la fabrication et j’ai gardé ce même esprit dans mes bricolages.
 
 
BA – Cela se sent au travers des discussions que tu peux avoir sur les forums. Peux-tu nous dire comment tu as commencé à travailler le bois ? Dans quelles circonstances ?
Santé – D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours taillé des bouts de bois que j’allais chercher chez le voisin mais j’ai vraiment commencé par la fabrication de placards pour ma maison puis des meubles un peu plus élaborés.
 

compas tripode défonceuse

Le compas tripode, l’une des nombreuses
inventions de Santé
 

 
 
BA – quel est ton meilleur souvenir de bricoleur ?
Santé – Je n’ai pas vraiment un souvenir particulier, mais j’ai pris beaucoup de plaisir quand j’ai connu les divers forum où j’ai beaucoup appris, je n’étais plus seul, puis la formation du site lescopeaux.asso
 
 
BA – tout le plaisir est pour ceux qui ont la chance de recevoir tes conseils. As-tu un mauvais souvenir de bricolage ?
Santé –C’est un accident qui aurait pu être plus grave mais qui m’a quand même valu une opération à cœur ouvert quand un disque de meulage a éclaté à 7000 t/m. J’en ai reçu un morceau sur le sternum ce qui a provoqué une rupture d’un pilier de la valve mitrale.
 
 
BA- Effrayant ! Changeons vite de sujet … Parle-nous maintenant de ta mortaiseuse – permettant de faire des mortaises à la défonceuse – , comment l’idée est-elle née ?
Santé – Avant d’avoir une (vieille) combinée, j’avais déjà essayé plusieurs modèles de mortaiseuse « maison » mais toutes inspirées des mortaiseuses de combinée, c’est-à dire que la machine était fixe et c’est le bois qui bougeait.
 
Trop d’articulations, de glissières qui coinçaient, Ce fut des échecs. J’ai donc cherché à partir du contraire, le bois fixe et la machine mobile. Il existait des gabarits de ce système mais qui avaient le défaut de perdre de la hauteur de fraisage.
 
Il fallait donc trouver un gabarit simple où la semelle de la défonceuse soit en contact avec le bois en évitant la possibilité de basculement de la défonceuse. Ce cahier des charges étant posé, la mortaiseuse était conçue.
 
 
BA – Et quelle conception ! Quelles sont ses limites ?
Santé – Ses limites sont essentiellement la profondeur des mortaises qui est à peu près de 50 mm (limite générale de plongée des défonceuses) bien qu’on puisse aller plus loin en installant une fraise longue sur la machine après avoir fait une première mortaise de 50 mm mais, là, ça devient de l’acrobatie.
 
A l’usage, je me suis aperçu qu’elle avait des avantages que je n’avais pas vu lors de sa création, c’est sa mobilité ; j’ai eu l’occasion par nécessité, de devoir faire une mortaise sur des bois déjà assemblés comme aussi en bout de bois de près de 2M de long ce qui n’est pas souvent possible avec des mortaiseuses fixes.
 
 
BA – Y-a-t-il d’autres inventions dont tu sois aussi fier ?
Santé – Oui, je suis très fier d’un petit truc très simple, le Bidule (à voir sur lescopeaux.asso.fr ) et je ne comprends pas que des industriels ne l’aient pas encore copié et commercialisé. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il permet de faire des rainures de largeur quelconque en déplaçant donc la fraise tout en étant certain que les 2 bords de la rainure seront parallèles.
 

bidule défonceuse Santé

Le fameux bidule
 

 
 
BA – Parlons maintenant meubles puisque c’est le sujet de mon Blog. Réalises-tu tes meubles toi-même ? tous ?
Santé – Oui, tout au moins depuis une trentaine d’années
 
 
BA – De quel matériel disposes-tu pour cela ?
Santé – En plus de l’électro-portatif, une vieille combinée dont il ne reste plus que la partie rabot / dégau ayant enlevé en premier la partie mortaiseuse et ensuite la partie toupie / scie.
La saillie de la mortaiseuse me gênait pour dégauchir (mon gabarit plus pratique), la toupie me faisait peur (Pour faire du meuble une défonceuse sous une table bien conçue est suffisante et plus sûre) et la partie scie ne m’intéressait pas (ma vieille scie « maison » en bois ayant de meilleures capacités de coupe).
 
 
BA – Si tu ne pouvais garder qu’un seul outil, ce serait lequel ? et pourquoi ?
Santé – Sans hésitation la défonceuse, qui est l’outil le plus polyvalent.
 
 
BA – A ce sujet, aurais-tu une astuce à partager avec mes lecteurs ?
Santé – Je ne vois pas d’astuce particulière, mais il y a quelques notions de base qu’il faut savoir et observer :

  • Ne jamais (ou presque) aller en avalant !
  • Comme la défonceuse « tire » à gauche, si on la guide contre une règle, cette règle doit se trouver à gauche ; si on la guide par un guide solidaire de la machine, le guide doit se trouver à droite.
  • Enfin, il vaut mieux faire 2 petites passes qu’une grosse.

 
 
BA- Merci pour ces rappels ! Pour finir, quel conseil donnerais-tu à tous les débutants qui lisent mon blog ?
Santé – Débuter par des choses simples. Des choses trop compliquées risquent de décevoir
 
 
BA – Cela tombe bien, c’est ce que je prône sur le blog. Un dernier mot ?
Santé – Je crois avoir été suffisamment bavard !
 
 
BA – Mais non ! Personnellement, je te remercie ! J’ai bu tes paroles … Ce fut un très grand plaisir de te recevoir sur ce blog pour partager ta grande expérience !
 
 
 
Voilà, cette interview s’achève … J’espère qu’elle vous a plu et que vous avez pris autant de plaisir que moi à découvrir qui se cache derrière ce pseudo !
 

Rendez-vous mercredi prochain pour un nouveau numéro de Portrait de Bricoleurs

 
 
 

ps : les photos sont publiées avec l’aimable autorisation de Santé 

Incoming search terms:

  • bricolage bois meuble (76)
  • fabriquer-des-meubles fr (70)
  • mortaiseuse santé (24)
  • creer rainure dans bois (21)
  • fabriquer une mortaiseuse (18)
  • mortaiseuse portative avec defonceuse (10)
  • mortaiseuse de sante (3)
  • bricolage bois plan (2)
  • diy mortaiseuse portative (1)
  • mortaiseuse invention (1)