Aujourd’hui, je vous présente les différents types de serre-joints que j’utilise …

serre-joint classique

 

Après le matériel électrique, je vous présente un matériel incontournable pour tout menuisier – ébéniste, qu’il soit débutant ou expert : le serre-joint.

Que ce soit pour maintenir des pièces en toute sécurité sur votre établi, ou pour maintenir des pièces lors d’un collage, le serre-joint vous rendra de nombreux services.

Je vous recommande d’investir dans plusieurs serre-joints de différentes tailles dès vos débuts dans le monde du bricolage … Vous verrez, vous n’en aurez jamais assez.

Il existe plusieurs types de serre-joints mais je ne vous en présenterai que 3, ceux que je possède.

1- Serre-joint simple

 

serre-joint

 

Ce type de serre joint est incontournable. Il est le plus simple et également le moins onéreux … C’est pourquoi je le recommande à tous les débutants.

On le trouve dans une grande diversité de taille. A vous de décider en fonction de vos utilisations les plus courantes.

Avant d’investir dans de grands serre-joints – chers – attendez d’avoir eu confirmation de votre plaisir à travailler le bois. Les petits serre-joints ainsi que les tailles intermédiaires devraient vous suffire.

Ils vous permettront de maintenir des pièces en toute sécurité, et d’assurer certains serrages.

 

Astuce : Les grands serre-joints servent généralement pour serrer des pièces lors d’un collage et peuvent être remplacés avantageusement, à vos débuts, par des sangles à cliquets.

2- Le Serre-joint à une main

 

serre-joint à une main

 

Ce type de serre-joint un peu onéreux devient vite indispensable si vous êtes amené à bricoler régulièrement.

Le principe est simple : une seule main suffit pour les utiliser et les serrer.

Ils rendent donc de fiers services quand on bricole seul.

Attendez cependant d’avoir confirmation de votre amour pour le bois … en effet, ils sont assez chers.

3- Les dormants

 

serre-joint dormant

 

Les dormants sont en général des serre-joints en acier, lourds, volumineux, encombrants et TRES chers. Beaucoup d’inconvénients pour peu d’avantage.

Par chance, on trouve dans le commerce des têtes de serre-joint dormant (en vert sur la photo) et avec un peu de bricolage, on se fabrique un dormant soi-même.

C’est la solution que j’ai choisie. J’y vois 2 avantages, décisifs pour mon cas personnel :

  • Le prix : c’est bien moins cher !
  • L’encombrement : je peux enlever les têtes après utilisation et le stockage se fait en encombrement réduit.

 

Ce type de serre-joint me sert exclusivement pour assembler des planches dans le but d’en faire des panneaux. Nous le verrons dans une prochaine leçon.

J’en possède donc une paire … ni plus ni moins !

 

dormant

 

Sur le principe, cela ressemble à un étau. En fonction de la taille de la pièce à serrer, on fixe la tête de gauche sur la photo dans l’un des trous prévus à cet effet.

Ensuite on serre en actionnant la tête de droite sur la photo.

 

 

Et vous, quel type de serre-joint possédez-vous ? lesquels utilisez-vous le plus souvent ?

 

 

Incoming search terms:

  • comment fabriquer une malle en bois (91)
  • comment faire un coffre a jouet en bois (79)
  • tete de serre joint dormant (58)
  • serre joint menuisier (53)
  • construire coffre en bois (51)
  • fabriquer une malle (47)
  • serre joint (43)
  • fabriquer coffre en bois rangement (37)
  • construire une malle en bois (28)
  • fabriquer un coffre de rangement (27)