En bricolage comme pour tout, j’ai pris l’habitude de faire marcher la concurrence … petit tour d’horizon des astuces que j’utilise au quotidien pour faire des économies !

 

J’ai pris l’habitude, dans ce monde qui est devenu archi-financier, de faire marcher la concurrence pour faire des économies. C’est vrai pour tout et le bricolage n’échappe pas à la règle !

Je vous présente quelques unes des astuces que j’utilise au quotidien. Je me suis aperçu que la négociation n’était pas une science réservée aux commerciaux baratineurs de première et qu’au contraire, c’était à la portée de tous.

Bien souvent, il suffit de demander pour obtenir un petit geste de la part d’un commerçant. Si vous n’osez pas demander, ne comptez pas sur le commerçant pour faire le premier pas. Si en revanche vous êtes un bon client et que vous demandez les choses poliment et avec le sourire, vous obtiendrez très souvent un petit geste commercial … C’est ainsi que naissent les bonnes relations clients / fournisseurs.

 

 

Demandez des devis

 

Pour mes gros achats, j’ai pris l’habitude de demander des devis. Je sélectionne au préalable plusieurs marchands (pas plus de 3/4 sinon cela devient contre-productif) et je leur envoie la liste du matériel que je souhaite acheter en leur demandant leur meilleur prix.

Pour ma dernière grosse commande, qui contenait notamment la fraiseuse Festool Domino 700, j’ai demandé un devis à 4 marchands en ligne. Le premier ne m’a pas répondu, le deuxième n’a pas pu faire de geste commercial. Quant aux 2 derniers, ils m’ont tous les deux fait un geste « en nature », en m’offrant du consommable, ou un accessoire pour la Domino XL. J’ai donc accepté l’un de ces deux devis, celui qui était le moins cher.

Au final, j’ai gagné plus d’une centaine d’euros par rapport au devis qui était le plus cher.

 

 

Trouvez et encouragez les solutions innovantes

 

Ce n’est un secret pour personne, je suis fan de Festool … du moins pour ce qui est des machines électro-portatives !

Car pour le reste, accessoires et consommables ne sont pas bon marché ! De plus, Festol s’arrange pour que le consommable ne soit pas compatible avec les standards d’autres marques. C’est le point fort du marketing Festool : vous faire oublier ce point crucial !

Alors, quand je trouve malgré tout des solutions à ce problème, je m’engouffre dans la brèche et je m’empresse de tester. Voyons ci-après les quelques astuces que j’ai dégottées et testées pour vous.

 

 

Serre-joints une main de Festool

 

Depuis que j’ai réalisé mon établi en copiant les bonnes idées de la table MFT3 de Festool, j’ai voulu testé ces soit-disant merveilleux serre-joints à une main de Festool. C’est vrai qu’ils sont bien, extraordinaires même … Mais pour le prix, je peux acheter 2 serre-joints dans une autre marque qui remplissent la même fonction. Certes, ils ne passent pas dans les trous de 20 mm de l’établi et l’effort de serrage est plus faible. Il n’empêche qu’ils rendent de fiers services pour quasiment la moitié du prix des Festool.

Si vous avez le budget, foncez sur les Festool qui sont vraiment bien … dans le cas contraire ou si vous n’avez pas besoin de serre-joint qui rentrent facilement dans des trous de 20 mm, oubliez-les pour d’autres moins chers !

 

serre-joint Festoolserre-joint une main festool

 

 

 

Abrasifs universels

 

abrasif universel

 

Un point qui m’agace avec les abrasifs Festool, c’est que les trous d’évacuation de la poussière ne sont absolument pas standardisés. C’est de bonne guerre et comme je n’ai toujours pas trouvé d’équivalent à ma ponceuse ROTEX RO125, je m’en contente fort bien.

Mais depuis peu, j’ai découvert les abrasifs universels et je réalise de vraies économies. Le principe de l’abrasif universel est qu’il est muni d’un réseau de micro-trous qui permet l’évacuation de la poussière qu’elle que soit la ponceuse utilisée. Cerise sur le gâteau, j’ai l’impression qu’ils durent plus longtemps que les abrasifs Festool (simple impression pour l’instant).

J’en avais trouvé dans une marque inconnue chez Monsieur Bricolage il y a longtemps. Depuis peu, j’en ai trouvé dans la marque Tivoly chez Castorama. Je vous engage à essayer, vous ne devriez pas être décus …

 

 

abrasif Festool

 

 

 

Des tourillons pour remplacer les dominos de Festool

 

La dernière astuce concerne la domino de Festool. Pour rappel, cette fraiseuse permet de réaliser des mortaises afin de faire des assemblages à mortaise et faux ténon, ces derniers ayant été rebaptisés domino par la marque Festool.

Les dominos de Festool sont d’excellentes qualité mais ils sont prodigieusement chers. Une astuce est de réaliser une mortaise de 8 mm avec jeu (revoir l’article si besoin). En effet, avec jeu, la mortaise a une largeur qui permet de loger quasi exactement 3 tourillons de 8 mm. Bien sûr, je n’utilise pas cette astuce pour des assemblages sérieux ! Mais pour les assemblages de panneaux (voir la leçon n°2) où le domino me sert quasi exclusivement à éviter les désaffleurs, cette astuce me permet d’économiser quelques euros …

Le mieux est bien entendu de fabriquer ses propres dominos mais quand le temps manque, cette astuce est bien pratique …

 

domino ou tourillon

 

 

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui. Si vous avez d’autres astuces pour faire des économies, n’hésitez pas à nous en faire par en laissant un petit commentaire.

 

A très bientôt sur Fabriquez des Meubles !

J’en profite pour vous inviter à ne surtout pas rater l’interview de Mercredi où nous recevrons une célébrité … chut, je n’ai rien dit ! 😉

 

 

Incoming search terms:

  • meuble en palette de bois (118)
  • mobilier en palette (109)
  • plan meuble en palette (102)
  • meubles en palettes plan (99)
  • fabriquer table defonceuse (85)
  • construire meuble bois (73)
  • construire une table (71)
  • fabriquer banquette (63)
  • serre joint festool (52)
  • construction meuble bois (51)